La Barrique Le Blog

17/09/2020. Ca y est, il y a quelques articles de prêts ici. Mais, pourquoi je fais ce blog, est-ce qu’il faut vraiment que je le fasse ? Je ferai pas mieux de me remettre au sport plutôt ?

Ca m’apporte quoi, tout ça ? Instagram, Youtube, le podcast La Parole Ludique… Le temps manque en fait, déjà que je n’ai pas assez le temps et l’opportunité de jouer, qu’est-ce que je fous là ?

Et bien vous voyez, ce petit sentiment de vide qu’on ressent parfois ? Et bien, quand je fais tout ça, il se comble un peu.

Un ptit peu quoi.
Alors je pourrai rester focus sur un seul réseau : soit Instagram, soit Youtube, soit le Podcast, soit le Blog.

Oui mais non en fait. Je vais pas vous mentir, j’ai des idées pleins la tête, mais un sacré manque de moyens (et de compétence, faut avouer).

Instagram, j’aimerai le perfectionner en faisant des plus belles photos. Mais aussi en faisant des descriptions plus longues. Le premier point peut être amélioré si je m’en donne les moyens et que je me « forme ». Le second en revanche, c’est Instagram qui me frustre. Et une femme frustrée est une femme qui va voir ailleurs. Un homme aussi d’ailleurs. Ceci est un conseil gratuit que vous pouvez appliquer dans votre vie de tous les jours hein, mes Dédés.

Donc, si je veux écrire plus, faut faire un blog. De toute façon, depuis les statuts MSN trop long, mes multiples Skyblog, la nouvelle que j’avais écrite en 3ème, mes précédents essais de blogueuse, et mêmes mes intrusions sur les blogs des autres pour raconter ma vie, ça me pendait au nez que j’allais replonger.

Youtube, de son côté, c’est une grande frustration. Pour l’histoire, un des nombreux métiers que je voulais faire dans ma vie, c’était camerawoman. J’avais même fait une option Audiovisuel en Seconde au Lycée, c’est vous dire. Donc j’adore cette plateforme, mais ça prend sacrément du temps, et surtout, le contenu disponible est déjà tellement qualitatif que j’arrive pas trop à savoir ce que j’apporte.

Parce que, malgré tout, si on a rien d’intéressant à dire, je considère qu’il vaut mieux se taire.

La Barrique, en pleine écriture d’un article inutile

Le Podcast de La Parole Ludique, de son côté, c’est la belle expérience. C’est là aussi que je me fous le plus la pression. Vincent m’a donné l’opportunité d’intégrer son équipe en ayant vu un peu mon travail et ça, ça fait super plaisir ! Surtout à mon égo… Et puis, c’est la seule « activité » parmi tout ça, où je partage l’aventure avec d’autres gens, je suis pas toute seule dans mon coin. On confronte nos points de vue, nos idées, nos goûts, et j’espère que cette équipe aux profils divers vous apportera des points de vue nouveaux et vous divertira une fois par mois, à la hauteur de vos attentes.

Tout ça pour quoi ? Même pas pour recevoir des ptites boites gratuites hein, non, non. Je vais pas vous le cacher, ça m’aiderait vachement d’en recevoir un peu, histoire de pouvoir faire des retours sur des jeux qui marquent l’actualité, sans dépenser 3 fois le budget prévu par mois… Mais je ne sais pas, ça prend pas auprès des gens auprès de qui il faudrait que ça prenne. Je me fais même snober quand j’essaye de dire « Et bonjour, on peut discuter ? Pasque, vous voyez, j’peux ptet vous aider à promouvoir votre jeu… » . Ils sont pas tous « gentils cui cui les bisounours » dans le milieu ludique. Ou en tout cas, ils sont pas tous poli pour au moins dire « Bonjour aussi, mais non, nous ne sommes pas intéressés ». Parce que ce petit « Vu » suivi d’une absence de réponse, j’avais oublié ce que ça faisait depuis que je ne suis plus sur des supers sites de rencontres !

Enfin, ça viendra, il parait. Ou pas. Mais je continue, et je me disperse un peu partout, parce qu’à l’heure actuelle, il a 1762 personnes qui me suivent sur Instagram. 1742 certainement parce qu’ils sont arrivés là pour un jeu concours et on oublier de partir. Mais la petite vingtaine qui est là pour de vrai, qui commente, qui réagit, qui me dit que je suis folle, qui me dit que je suis fraîche, – mais pas le « fraîche » comme les gros lourds de la rue –, qui me demande un avis, un conseil, ou bien qui se réjouit que je partage un de leur post en story, alors que je suis personne. Et bien, cette petite vingtaine là, je vous vois, je vous lis, vous faites battre mon coeur.

Et quand j’ouvrirai mon bar ludique, vous aurez le droit à des cacahuètes gratuites, j’vous jure.

Allez, tu as lu jusque là ? Vraiment ? Tu dois faire partie de la vingtaine ! Fais le savoir en laissant un commentaire 🙂